Pune & Mumbaï: Les dernières étapes d’un long voyage

C’est reparti pour une trentaine d’heures de trajet! Notre destination est Pune (prononcer Puné) une ville industrielle, pas vraiment touristique, dans laquelle vivent deux de mes ex-collègues : Souvik et Dirahj.

Nous quittons Udaipur vers 17h pour arriver à Ahmedabad 11h plus tard, à 4h du matin. Nous passerons une bonne partie de la nuit dans la salle d’attente de la gare, qui fait aussi dortoir !

Nous quittons Ahmedabad au petit matin et montons dans le train pour Bombay. Encore 9h de patience dans la chaleur de la journée et la cohue des trains indiens. A l’arrivée, nous sommes heureux de retrouver Souvik qui est venu nous chercher jusqu’à Bombay. Nous prenons avec lui le train pour Pune, situé à “seulement” 3-4h heures de train. Nous en profitons pour discuter avec Souvik. Géraldine le connait aussi car il est venu plusieurs mois en France l’année dernière pour une formation. Arrivés à Pune, un taxi nous attend et nous roulons une bonne heure pour arriver chez Souvik (les villes indiennes sont définitivement trèèèèès étendues!)

Souvik achète un repas à emporter car il n’a visiblement pas l’habitude de cuisiner lui-même (une employée vient chez lui tous les jours pour faire le ménage et préparer à manger). Etant originaire de Calcutta, il a quitté sa famille pour venir travailler ici et vit seul à Pune. Cela nous parait anodin, mais en Inde les gens vivent généralement en famille, les différentes générations habitant sous le même toit et prenant soin les unes des autres: Les parents ou grands-parents s’occupent des enfants puis une fois qu’ils ont grandi ces mêmes enfants s’occupent de leurs parents vieillissants. Ici, pas besoin de crèches ni de maisons de retraite!

Nous ne traînons pas à nous coucher car nous sommes épuisés après ces longues heures de transport, et demain Souvik nous a concocté un programme chargé!

Mardi 21 mai, nous rendons visite à Dirajh un autre ancien collègue.

Il vit également à Pune, mais avec toute sa famille. Nous avons l’honneur de rencontrer ses parents, son oncle et sa cousine. Nous sommes reçu comme des rois, et nous sommes presque gênés devant tant de générosité. Nous dégustons plein de bonnes choses pour le petit déjeuner.

Dirajh nous fait une démo de tablas (percussions indiennes) et sa cousine s’exerce au héné sur le bras de Géraldine.

Nous passons vraiment un moment agréable, et nous immortalisons cette instant par une photo avec toute la famille

Nous repartons les bras chargés de cadeaux (des épices et des mangues). Souvik a réservé les services d’un chauffeur pour la journée pour nous faire visiter les environs. Quel bonheur de se laisser guider! Nous commençons par la visite d’un temple Jaïn (plus d’info sur le jaïnisme)

Puis nous visitons un temple Krishnaga, un mouvement hindouiste qui s’apparente selon notre avis personnel plutôt à une secte. Le mouvement semble avoir beaucoup de moyens car le temple que nous visitons est flambant neuf. Un des dévots nous fait la visite en nous expliquant l’histoire de sa religion à l’aide de peintures qui décorent tous les murs du temple.

A l’intérieur des gens sont couchés face contre terre et récitent des “Hare krishna” (prières). A l’heure où nous arrivons (en début d’après midi) les dieux se reposent (si si!) et nous patientons jusqu’à 16h30. A cette heure, un des moines réveille les dieux en soufflant dans une conche. Des portes sont ouvertes sur des statues richement ornées (la représentation des dieux)

Nous reprenons la route pour visiter un autre temple, entouré d’un parc. Les routes indiennes sont toujours pleines de surprise comme par exemple ce camion, réduit au strict minimum!

Heureusement sur le tableau de bord de notre taxi trône Ganesh, le dieu à la tête d’éléphant qui nous permettra d’éviter tous les obstacles sur notre chemin.

Nous irons visiter un dernier temple hindou à la tombée de la nuit. Il est très richement décoré et bien mis en valeur par des éclairages, malheureusement les photos sont interdites.

Nous finissons la journée par un repas au restaurant. Nous mangeons des thalis (assortiment de plats servis dans un plateau) et les serveurs nous resservent à volonté. Autant dire que nous sortons repus!

Le lendemain nous quittons Pune en bus car les trains sont complets. Nous faisons nos adieux à Souvik qui nous accompagne jusqu’au terminal de bus. Nous arrivons à Mumbai (Bombay) à 14h30, la dernière étape de notre périple en Inde mais aussi de notre voyage (snif!). Nous rejoignons l’hôtel que nous avons réservé à l’avance car il n’est pas facile de trouver d’hébergement bon marché à Bombay. Nous profitons de la fraîcheur de la fin de journée pour sortir acheter quelques souvenirs (il est grand temps) et je fais le tour des tailleurs pour essayer de me faire faire un costume sur mesure. Nous passons par le Taj Mahal hotel, l’hôtel le plus prestigieux de l’Inde, et par la “Gateway of India”, sorte d’arc de triomphe, construite en 1914.

Jeudi 23 mai, après une nuit étouffante et rythmée par le brouhaha permanent du ventilateur, nous craquons et allons payer le supplément exorbitant (8€/nuit) qui nous permet d’activer la climatisation dans notre chambre. Nous n’avons quasiment jamais eu la clim depuis le début de notre voyage, mais ici en bord de mer l’humidité est élevée et la chaleur difficilement supportable.

Nous prenons un taxi pour nous rendre à 11h30 précise à Churchgate station pour observer un curieux manège : le ballet des dabbawallahs. Littéralement, ce sont des livreurs de gamelles. Leur rôle a pour origine un fait social persistant et lié au castes : Pour de nombreux indiens, il est interdit d’ingérer de la nourriture préparée n’importe comment et par n’importe qui. Les épouses préparent donc le précieux repas à la maison puis il passe de main en main via le puissant réseau des dabbawallahs pour arriver jusqu’au lieu de travail du mari pour l’heure du repas. Plus de 200 000 gamelles sont livrées chaque jour par ce système!

Arrivés en train à la Churchgate station, les paniers repas sont ensuite triés à même le trottoir puis redirigés vers d’autre dabbawallahs pour continuer leur chemin à pied, en charrette ou en vélo.

L’après midi je visite la ville à pied tandis que Géraldine reste se reposer à l’hôtel. L’influence de la colonie anglaise est très forte et la ville est magnifique. Beaucoup de rues sont pavées, il y a plein de petits parcs pour apporter un peu de verdure dans la ville et surtout des bâtiments somptueux, comme par exemple la gare Victoria station.

Les taxis contribuent aussi à l’atmosphère british. Ce sont des toutes petites Fiat (Padmini pour les connaisseur) noires et jaunes qui bourdonnent comme des abeilles dans toute la ville (car les rickshaws sont interdits à Bombay)

Je fini par l’école d’art et le Crawford market. J’achète quelques épices pour ramener en France et je fais aiguiser mon opinel, qui ma fidèlement suivi tout autour du monde et qui me sera lâchement confisqué quelques jours plus tard à l’embarquement de l’Eurostar (Grrrrrrhh!!!).

Le lendemain Géraldine se joint à moi pour la promenade matinale. Nous parcourons Colaba causeway à la recherche des derniers cadeaux à ramener en France. Je passe faire un essayage chez “Karl Lagerfeld”, mon tailleur ayant une troublante ressemblance avec le célèbre couturier. Nous testons pour la première (et dernière) fois le MacDo en Inde. Ici pas de Bigmac biensûr car aucun sandwich à base de bœuf n’est servi (Je rappelle pour ceux qui ne suivent pas que les vaches sont sacrées en Inde, et même plus respectées que les êtres humains). Le burger végétarien est pas mal…

Pour la fin d’après midi, nous allons à la plage de Bombay: Chowpatty beach. Le coin est agréable mais la baignade pas vraiment recommandée étant donné la propreté de l’eau 😉

Vous remarquerez que ici on ne se met pas en maillot de bain, même à la plage.

Après une balade dans un parc surplombant la ville, nous rentrons à l’hôtel pour passer ce que nous pensions être notre dernière nuit en Inde.

Samedi 25 mai c’est le grand retour. Notre réveil sonne de bonne heure pour nous laisser le temps de boucler nos sacs à dos une dernière fois, ce qui n’est pas une mince affaire avec tout ce que nous avons acheté avant de rentrer. Nous arrivons à l’aéroport à 10h et là on nous annonce que notre avion pour Londres est reporté…au lendemain! Sacré retard! Nous sommes tristes de ne pas retrouver nos amis anglais dès ce soir mais pour compenser, nous sommes pris en charge intégralement et logés au Mumbai Grand Hyatt Hotel, s’il vous plait! Bien que nous ne nous sentions pas vraiment à notre place ici en chaussures de rando et avec nos sacs à dos, nous profitons bien de l’hôtel : Piscine, buffet à volonté, écran plat dans les chambres. Sommes-nous vraiment encore en Inde ici ?

Après une courte nuit (dommage de devoir se lever à 3h du mat’ quand on dort dans le lit d’un hôtel 5 étoiles!), nous sommes conduits à l’aéroport. Nous embarquons dans l’avion pour 9h de vol, qui ne seront qu’une formalité après les dizaines de milliers de kilomètres que l’on a déjà parcourus. Cette fois, c’est vraiment la fin…

Advertisements
Categories: Inde | Leave a comment

Post navigation

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: